La vaccination chez les chiens

Il est important de savoir que la vaccination demeure le meilleur moyen de prévention pour plusieurs maladies.Votre animal aura besoin de rappels de ses vaccins afin de créer sa mémoire immunitaire. La fréquence des rappels varie selon l’âge et son programme de vaccination établi par le vétérinaire.

 

Les principales maladies sont:

Le distemper (la maladie de Carré) est un virus très contagieux transmis par microgouttelettes ou par contact nez-à nez. Au début, les signes sont ceux d’une affection respiratoire, soit la toux, un écoulement nasal et oculaire. Puis vient un temps où le chien est plus amorphe, où on note de la diarrhée, des vomissements, une perte d’appétit et parfois des signes neurologiques. Les chiens atteints ont souvent de l’épaississement au niveau de la truffe et des coussinets. Il n’y a pas d’antiviraux contre le distemper à ce jour, le traitement en est un de support. Depuis quelques années, grâce à la vaccination, on remarque que la maladie a diminué d’incidence. Le vaccin est donc fortement recommandé car il demeure le meilleur moyen de prévention de la maladie.

 

L’hépatite infectieuse canine est un virus qui se transmet en ingérant les selles, l’urine et la salive infectés. Cette maladie, aussi connue sous le nom de maladie de Rubarth, peut être très foudroyante et rendre un chien amorphe en quelques heures, provoquant un décès qui passe souvent pour un empoisonnement. Cette maladie peut causer des dommages graves au foie, aux reins, à la rate et aux poumons. D’autres signes cliniques possibles sont de la douleur abdominale, de l’abattement, de la diarrhée et des vomissements. Une augmentation de la taille des amygdales est souvent notée. Un chien en rémission continue d’excréter la maladie pendant environ un an via son urine. La vaccination est la seule prévention efficace.

Le parvovirus est très fréquent au Québec. L’animal contracte la maladie en ingérant le virus. Le chien n’a pas à être en contact avec un comparse malade, un simple contact avec un objet souillé suffit. Donc, vous pouvez apporter la maladie sur vous et contaminer votre compagnon. Les plus à risque sont ceux qui fréquentent les chenils, les parcs à chiens et les pensions. Cette maladie est foudroyante, en quelques jours l’animal se déshydrate suite à des vomissements et à de la diarrhée sanguinolente. Sans traitement, les chances de survivre à la maladie sont faibles. Le traitement en est un de support. L’environnement et le chien resteront contagieux pendant environ 6 mois suivant la rémission. Puisque cette maladie est TRÈS fréquente, TRÈS contagieuse et que la vaccination est le seul moyen de prévention, le parvovirus fait partie de la vaccination de base du chien.

La leptospirose est une zoonose, ce qui signifie qu’elle est transmissible à l’homme. Elle est causée par une bactérie présente dans l’urine ou dans le sol infecté. L’animal l’ingère souvent via de l’eau contaminée par une moufette, un raton-laveur, un écureuil ou un autre animal infecté. Les dommages au foie et aux reins sont irréversibles. Les signes cliniques sont fièvre, abattement, désordre gastro-intestinal, jaunissement des muqueuses, anorexie. Le traitement doit être fait sous hospitalisation avec antibiothérapie. Le vaccin de la leptospirose devrait être donné aux chiens qui vont à l’extérieur, ceux qui aiment se baigner ou boire dans les flaques d’eau, les chiens de ferme et de chasse.
La bordetellose, alias la toux de chenil, est très contagieuse. Comme son nom l’indique, les chiens les plus à risque sont ceux qui fréquentent les chenils, les élevages, les parcs à chiens et les pensions. La bactérie Bordetella se transmet par inhalation et souvent par contact nez-à nez. Les symptômes sont respiratoires dont, entre autres, une toux typique. C’est l’équivalent de la coqueluche chez le chien.  Le traitement dépend de la sévérité des symptômes. Les chiens en contact avec d’autres chiens devraient être vaccinés pour cette maladie.

La maladie de Lyme est transmissible via les tiques, celle du chevreuil est plus souvent vectrice. Cette maladie est aussi transmissible à l’homme mais également par une tique. Les chiens les plus à risque sont ceux en contact avec de la végétation : pelouse, boisé, etc. Les symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après avoir contracté la maladie. On note souvent de la boiterie, de l’arthrite, de l’abattement et de la fièvre. Parfois, mais plus rarement, les reins, le cœur et le système nerveux sont atteints. La maladie de Lyme semble être en croissance au Québec. La vaccination recommence à être conseillée par les professionnels de la santé animale.

D’autres vaccins existent, mais ne sont pas conseillés pour tous les animaux. Votre équipe vétérinaire est la mieux placée pour pouvoir répondre à vos questions sur la vaccination, n’hésitez pas à leur demander conseil.

2 réflexions sur « La vaccination chez les chiens »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *