Le dégriffage

L’onyxectomie est l’ablation des griffes par l’amputation de toutes les troisièmes phalanges du chat. Illégale dans plusieurs pays d’Europe, nous continuons pourtant de procéder à cette chirurgie en Amérique du Nord. Les gens décident de faire cette chirurgie souvent pour empêcher le chat d’endommager les meubles ou d’égratigner les membres de la famille.

Il existe des alternatives au dégriffage. On peut réussir à faire griffer le chat à des endroits spécifiques par l’entrainement ou avec l’aide de phéromones. Pour ce faire, on doit lui fournir des endroits où il peut griffer (poteau, planche de bois, tapis) qu’on peut vaporiser d’herbe à chat. Si l’animal veut griffer un meuble, prenez-le puis déposez-le où il peut faire ses griffes.  Il est important de savoir que le chat doit faire ses griffes pour se débarrasser des gaines mortes et il s’en sert aussi comme moyen de communication/marquage territorial. Certains chats le font pour se déstresser. Il existe également des « soft paws »; ce sont de petits enrobages de plastique que l’on applique par-dessus les griffes. Ces « faux ongles » pour chat collent environ un mois mais peuvent être réutilisés.

Certains chats ne causeront jamais de dommages avec leurs griffes tandis que pour d’autre c’est très difficile à contrôler.  Un chat avec ses griffes devrait se les faire couper à chaque mois s’il ne les utilise pas beaucoup. En vieillissant, les chats peu actifs peuvent se retrouver avec les griffes qui recourbent vers les coussinets et transpercent ceux-ci si on ne les entretient pas.

Si vous envisagez de faire dégriffer votre chat, mieux vaut le faire en bas âge tandis que l’animal est léger. Le rétablissement se fera plus rapidement et les risques de complications et de douleurs fantôme sont diminués. La chirurgie se déroule sous anesthésie générale et le chat doit recevoir des antidouleurs puissants.  Un chat dégriffé se retrouve vulnérable et devrait passer le reste de sa vie à l’intérieur. Les chats continueront de « faire leurs griffes » même lorsqu’ils ont été amputés.  Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec votre personnel vétérinaire.

1 réflexion sur « Le dégriffage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *