La saison du ver du cœur

On en entend souvent parler mais connaissons-nous ce petit parasite?

Son nom : Dirofilaria immitis

Le ver du cœur est transmissible via les maringouins ayant piqué un animal infecté. Ses hôtes favoris sont les canidés sauvages et domestiques. Il peut aussi infecter d’autres mammifères tels le chat, le lion de mer, le furet et même l’homme mais il atteint rarement sa maturité sexuelle chez l’homme.

La dirofilariose cause des problèmes cardiaques. Son habitat de prédilection est l’artère pulmonaire ce qui explique les signes cliniques : toux, intolérance à l’exercice, perte de poids, mauvais état général, difficultés respiratoires, syncope et distension abdominale. La majorité des chiens atteints n’ont toutefois aucun symptôme, mais demeurent un réservoir de la maladie.

La détection de la maladie se fait par un prélèvement sanguin. Tous les chiens au Québec devraient être testés au moins aux 3 ans. Si le chien voyage dans des régions plus à risque, il est fortement recommandé de le faire tester annuellement.

Pour prévenir le ver du coeur, il suffit d’utiliser des produits antiparasitaires couvrant la dirofilariose. Ces médicaments sont sous ordonnance et votre vétérinaire peut vous les prescrire s’il a examiné votre animal dans l’année.  La première fois que l’animal prend de la prévention parasitaire pour le ver du cœur, il devrait faire un test de dépistageau préalable. Il va de même pour les individus ayant omis des doses dans l’année précédente ou pour les chiots n’ayant jamais reçu de prévention.

Si vous souhaitez plus d’information,contactez-nous. Vous pouvez aussi consulter ce document fait par Dr Villeneuve de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal : Vers du coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *