Mon animal est allergique…

Les signes d’allergies sont nombreux : animal qui se gruge les pattes ou d’autres parties du corps ou qui s’arrache du poil, démangeaisons au niveau du visage, des aisselles et des aines, otite à répétition, désordre gastro-intestinal, peau noircie ou épaissie pour ne nommer que ceux-ci.  Si votre vétérinaire suspecte des allergies, il pourra vous proposer :

  • des produits contre les parasites car certains parasites ne sont pas nécessairement visibles au microscope et peuvent causer des symptômes similaires aux allergies.
  • des diètes d’éviction (diètes hypo allergènes) afin de déterminer si l’allergie est d’ordre alimentaire ou environnemental. Ces diètes doivent être essayées sur une période de 12-16 semaines avant d’exclure les allergies alimentaires. De plus, AUCUNE gâterie ou autre nourriture ne doivent être données pendant ce temps sinon le test pourrait être faussé.
  • une prescription d’antibiotique ou d’antifongique (si infection).
  • un test d’allergies. Ces tests se font par des dermatologues en vue de faire des injections de désensibilisation.

 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les allergies peuvent être d’ordre alimentaire ou environnemental.

Les allergies environnementales peuvent être saisonnières ou à l’année.

  • Les allergies saisonnières sont dues aux allergènes extérieurs et causent des désordres au niveau de la peau, contrairement aux humains pour qui les voies respiratoires sont majoritairement atteintes.
  •  Les allergies environnementales qui durent toute l’année peuvent être causées par plusieurs allergènes : acariens, savon à linge, parfum… La liste est longue, souvent seuls les tests d’allergies peuvent nous informer de la cause.

 

Ce qu’on doit savoir si notre chien est allergique :

  • Les allergies ne peuvent pas être guéries. Le but des traitements est de contrôler les signes cliniques.
  • Un animal allergique sera prédisposé à d’autres problèmes de peau (surinfection bactérienne ou fongique) et devra peut-être recevoir de la médication toute sa vie.
  • Le diagnostic se fait par exclusion d’autres pathologies. Votre vétérinaire peut vous proposer des bilans sanguins afin de vérifier que ses organes internes fonctionnent bien (un animal qui prend de la cortisone à long terme devrait faire des bilans sanguins fréquents) mais aussi pour exclure des problèmes endocriniens (thyroïde par exemple).
  • Certains shampoings, produits pour la peau et suppléments alimentaires peuvent aider lors du traitement.

N’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire car les allergies peuvent rendre la vie difficile aux animaux et à leur propriétaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *